vendredi 22 janvier 2016

Baptistère Saint-Jean - Poitiers

Moins connu que Notre-Dame-la-Grande, le baptistère Saint-Jean reste pourtant un monument tout aussi exceptionnel de la ville de Poitiers et de ce fait est classé aux Monuments Historique dès 1846. Le baptistère datant du IVème siècle pour ses parties les plus anciennes est un des monuments les plus anciens et les mieux conservés de la Chrétienté.

Façades Est et Nord
Façade Ouest - Entrée
Évolution de l'architecture - Etat 1 : IVème s. - Etat 2 : VIème s. - Etat 3 : état actuel.


Largement remanié au fil des siècles, le baptistère est construit sur les ruines de bâtiments romains. Il présente alors un plan rectangulaire comprenant de chaque côté de l'entrée deux petites sacristies, puis une sorte de narthex menant à la salle baptismale. Au centre de la salle baptismale se trouve la piscine octogonale, où les futurs chrétiens sont baptisés. Pas assez profonde pour immerger un homme (26 cm d'eau), l'officiant verse alors de l'eau sur la tête et les épaules du baptisé. 
Dès le VIème siècle, à la suite de l'occupation wisigothe, le baptistère arbore un plan en forme de croix latine après l'ajout de trois absidioles. Au Xème siècle le bâtiment est à nouveau transformé : les absidioles latérales sont alors en demi sphère et le narthex est tronqué pour  prendre une forme polygonale encore visible aujourd'hui. La piscine est comblée et le baptistère devient église paroissiale.

Vue panoramique de l'intérieur - piscine au centre / chœur à gauche / absidiole sud / narthex
Vue depuis le "chœur"

Vue depuis le narthex
Piscine liturgique octogonale et départ de l'aqueduc l'alimentant en eau


Au XIIème puis au XIVème siècle l'église se dote de fresque reprenant entre autre le thème de l'Ascension ou la vie de St Jean-Baptiste.

Fresques XIIème - XIVème siècles

Cavalier représentant Constantin

Fresques XIIème-XIVème siècles

Ascension du Christ

Christ en majesté - voûte de l'abside Est


Aujourd'hui, le baptistère abrite une collection de sarcophages mérovingiens du Vème au VIIème siècle, provenant de la région poitevine.






Ce haut lieu de l'histoire chrétienne de notre pays mérite sans conteste que l'on s'y attarde. 6 ans d'études à Poitiers et j'ai attendu d'être partie de la région depuis plus de 10 ans pour le découvrir de l'intérieur : ne faites pas comme moi ! Mais attention, fermeture le mardi sauf juillet et août...

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci Jean-Paul pour le commentaire. J'essaie de partager ce que j'ai aimé pour que cela profite au plus grand nombre.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. De rien ! Oui, lieu saint, unique en France !

      Supprimer